Tout savoir sur la Nice Ultimed la course de voiles

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

La Nice Ultimed 2018

Les Ultim sont les plus gros bateaux au monde de dernière génération. Mais la grande course mettant aux prises ces trimarans gargantuesques se trouve peu fournie en qualité de concurrents pour cette saison. En effet, mercredi 2 mai 2018 à Nice, seuls 3 trimarans prendront le départ de la compétition qui prévoit 2 boucles via la Corse. Une occasion peut-être de vous faciliter la tâche en misant judicieusement sur le gagnant sur Unibet ?!

Même si le nombre de participants laisse à désirer, il faudra cependant compter sur la présence de héros de la mer. Vous pourrez tout d’abord miser sur Thomas Coville et son maxi-trimaran Sodebo Ultim. Un bateau avec lequel il a déjà battu un record du tour du monde en solitaire le 25 décembre 2016 après 49 jours et 3 h en mer. Mais si vous appréciez les paris sportifs en ligne, rien ne vous empêche de vérifier la cote de Francis Joyon, qui naviguera sur Idec Sport, le multicoque qui lui a permis d’établir un nouveau record du tour du monde en équipage le 26 janvier 2017 lors du Trophée Jules-Verne. Une course remportée après 40 jours et 23 h en mer. Enfin, le troisième et dernier concurrent sur la grille de départ est Yves Le Blévec, moins chanceux et dont le bateau Actual Ultim a chaviré le 14 décembre 2017, lors d’une ultime tentative de tour du monde à l’envers.

Des absents à l’appel

Si ces trois grands noms de la navigation peuvent porter à eux seuls tout l’intérêt de la compétition, il faut bien avouer cependant qu’il manquera certainement cruellement de quoi donner du piquant à cette course en équipage. D’autant plus les voiliers dernier cri, à savoir ceux capables de quasiment voler sur l’eau, ne seront pas de la partie lors de cette coupe. On ne retrouvera donc pas Armel Le Cléac’h et son Maxi Banque Populaire IX, le plus récent de la flotte des Ultim. En effet, ce dernier a chaviré le 14 avril au large du Maroc alors qu’il rejoignait le site de compétition.

Seront également absent de la compétition Sébastien Josse, qui n’a pas intégré la course dans son programme de l’année et François Gabart, détenteur du record du tour du monde en solo depuis le 17 décembre 2017 avec 42 jours et 16 h en mer, et qui a mis depuis son bateau en chantier.

Nul doute que la flotte engagée en Méditerranée a donc pris ici du plomb dans l’aile. Il faudra certainement patienter et attendre le mythique transatlantique en solitaire : la Route du Rhum ; dont le départ est fixé au 4 novembre à Saint-Malo, pour enfin assister au combat des titans, et donc pour voir tout ce beau monde s’affronter enfin sur les mers agitées.

Le Rhum remporte plus de succès

La Route du Rhum est en effet LA course transatlantique en solitaire, la plus connue du grand publique et courue tous les quatre ans, entre Saint-Malo et la Guadeloupe. Elle est l’objectif prioritaire de nombreux navigateurs comme Joyon et Coville qui ont bien confirmés dans la presse, et plus précisément à l’AFP, qu’ils n’avaient qu’un but cette année : « L’objectif principal, c’est la Route du Rhum. Sur la Nice Ultimed, notre objectif est de mettre nos appendices au point, de trouver nos bons réglages de voile dans une situation de concurrence ».

Sodebo Ultim, tout comme Idec Sport, font tous les deux parties d’une nouvelle catégorie de bateaux. Ils rentrent dans la catégorie de la classe Ultim 32/23, initiée en décembre 2013 par un collectif réunissant Gabart, Coville, Le Cléac’h et Le Blévec, entérinée en janvier 2018 et réunissant les maxi-trimarans de 32 m de long maximum pour 23 m de large maximum. Une compétition qui a pour objectif une course autour du monde inédite en multicoque en solitaire. Depuis 2 ans, il faut savoir que de nouveaux engins apparaissent et que, si vous êtes intéressé par cette future course et que vous avez par exemple l’intention de miser en ligne sur un des concurrents sur Netbet, le départ sera donné le 29 décembre 2019 en Bretagne, à Brest.

Les multicoques

On sait que les multicoques de Joyon et de Coville sont dans la jauge, et qu’ils ont déjà quelques bonnes années d’existence derrière eux. Mais celui de Le Cléac’h a quant à lui été mis à l’eau en novembre 2017. Du côté de Josse, il a été mis à l’eau en juillet 2017 alors que Gabart skippe de son côté un bateau sorti à l’été 2015. Un navigateur qui ne pourra compter sur une toute nouvelle machine qu’en 2020. De son côté, Coville attend toujours à ce jour son nouveau géant des mers, prévu pour la fin de cette année. Son actuel Sodebo Ultim qui participera donc à partir d’aujourd’hui à la Nice Ultimed, passera alors entre les mains de Le Blévec. Une occasion pour ce dernier d’avoir cette semaine un œil sur son prochain jouet, alors qu’il sera pour le moment à bord d’un petit bateau qu’il s’est fait prêter après la perte de son Actual Ultim.

Le départ de la course est donc fixé ce jour, mercredi 2 mai 2018, à 13h02 avec un départ de Nice. Un parcours marqué par deux tours d’un circuit de 1000 milles nautiques via la Corse, la Sardaigne, les îles Baléares et enfin le littoral de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Faites chauffer vos paris sur votre site de paris sportifs en ligne préféré, car l’arrivée est quant à elle prévue ce week-end, et plus précisément samedi 5 mai 2018 dans l’après-midi.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !