Roger Federer en quart de finale à l’US Open

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Roger Federer a littéralement survolé son huitième de finale face à Philipp Kohlschreiber (6-4, ,6-2, 7-5). Il valide de ce fait son billet pour un quart de finale face à Juan Martin Del Potro à l’US Open.

Federer face à Philipp Kohlschreiber

Ce n’est pas vraiment une surprise qui s’est déroulé lundi 04 septembre au soir dans le Stade Arthur-Ashe, Roger Federer s’est effectivement défait sans discussion et sans trop de peine de Philipp Kohlschreiber avec un premier set de 6-4, un second de 6-2, et enfin un dernier set de 7-5. Avec cette performance, le tennisman confirme l’impression ressentie par tout le monde de le voir chaque jour monter en puissance match après match dans cet US Open, telle une locomotive lancée à toute vapeur. Mais si l’évolution est flagrante, il ne faut pas qu’elle s’amenuise car c’est ici une progression qui reste sans aucun doute vraiment nécessaire avant d’arriver au quart de finale annoncé comme explosif face à Del Potro.

Un vrai combat sur le court

On peut assurément dire que Federer a survolé la partie pendant les deux premières manches. La suite logique ? Il a plié le premier set en trente-six minutes et n’a eu en fait besoin que de vingt-sept pour empocher le deuxième. Durant cette heure, Federer a converti trois sur cinq de son côté, affichant vingt-cinq coups gagnants et comptabilisant seulement treize fautes directes. Il faut dire que ces deux sportifs ont plutôt l’habitude de se rencontrer et que Roger Federer reste en quelques sortes la bête noire de Philipp Kohlschreiber qui est un adversaire qui lui réussit plutôt bien puisqu’il comptabilise 12e victoire en autant de rencontre. On a eu affaire à un travail soigné, net et sans bavure sur le terrain, bien que la 3e manche sembla aller en défaveur du Suisse.

En effet, dès le début de cette manche, celui-ci a demandé un temps mort médical pour se faire soigner en dehors du terrain. Il déclara alors un peu plus tard à ce sujet : « En fait, j’ai eu besoin de me faire masser le bas du dos… et la fesse. Et je ne voulais pas le faire sur le terrain mais que ce soit réglé au plus vite. »

Une fois de retour sur le court, le numéro trois mondial a pris finalement son temps avec 45 minutes de jeu mais a su exactement accélérer pile poil lorsque cela était nécessaire. Il s’est alors offert deux balles de break à 5-5. Un revers gagnant face à un Kohlschreiber monté au filet un peu trop lentement et timidement lui a permis de convertir la première balle de break (6-5), puis concluait dans la foulée sans avoir concédé la moindre balle de break sur son service. A cette occasion, il ajoutera ensuite : « Je n’ai pas perdu mon service du match, c’est la première fois du tournoi et ça fait du bien, a-t-il souligné. Je joue plus librement quand c’est comme ça. »

Qu’est-ce qui attend Federer à présent ?

A présent qu’il comptabilise 32 victoires sur 33 matches en « night session », il va retrouver Juan Martin Del Potro en quart de finale mercredi 06 septembre. Ce ne sera pas aussi facile que face à son précédent adversaire car l’Argentin Juan a effectué une victoire incroyable face à Dominic Thiem. On peut dire que l’ambiance promet d’être sulfureuse mercredi sur le terrain mais Roger Federer reste confiant et motivé. Il ajoutera enfin au sujet de cette prochaine rencontre : « C’est bien de le voir de retour ici sur le circuit, être là, battre les meilleurs, c’est génial pour le sport, a dit le Suisse. On avait eu un bon match à Miami cette année et le rejouer ici après la finale épique de 2009, c’est super, je suis impatient d’y être. »

La finale épique de 2009

Puisque Roger Federer nous reparle de ce fameux match, nous trouvons intéressant de vous rappeler un peu les grandes lignes de son déroulement. Battu par Juan Martin Del Potro en finale de Flushing Meadows (3-6, 7-6, 4-6, 7-6, 6-2), Roger Federer n’a pas réussi la passe de six à l’US Open. Le N.1 mondial a alors perdu ce jour sa 2e finale majeure de la saison face à celui qu’on nommait déjà à l’époque le digne successeur de Vilas. Del Potro s’offre alors ce jour le premier titre majeur de sa carrière.

Roger Federer n’avait à l’époque été batut qu’une seule fois en finale de Grand Chelem. Et c’est tout simplement Rafael Nadal qui avait eue cet honneur. Mais Del Potro a quand même réussi cet exploit après 4h bonnes heures de jeu en finale de l’US Open. L’Argentin a pu s’offrir le premier titre majeur de sa carrière à New York, succédant à Guillermo Vilas en guise de vainqueur Argentin sur place, comme unique vainqueur face à un quintuple tenant du titre…mais à deux vitesses ce jour de match. Mais ce n’est pas tout car Del Potro devient alors également le premier joueur non Européen à remporter un titre en Grand Chelem depuis les exploits de Gaston Gaudio, son compatriote à Roland-Garros en 2005.

Un dernier match pas si facile pour Juan Martin Del Potro

Après sa victoire « épique » contre Dominic Thiem (1-6, 2-6, 6-1, 7-6 (1), 6-4), qui lui faut son prochain match contre Federer mercredi, Juan Martin Del Potro a avoué qu’il avait failli abandonner au milieu du deuxième set et que c’était tout simplement le public qui l’avait poussé à s’accrocher. L’argentin a joué l’un des matches les plus épiques de sa carrière ici, à l’US Open, qui reste en fait son tournoi préféré. Il apprécie ce public qu’il juge incroyable et a donné tout ce qu’il avait, malgré l’épuisement contre celui qu’il considère comme étant l’un des meilleurs joueurs du circuit.

Juan a bien pensé à abandonner au milieu du deuxième set. Les causes ? Il avait du mal à respirer et ne pouvait pas bien se déplacer face à un Thiem qui le dominait largement. Mais c’est dans le troisième set que tout s’est joué. Il a rapidement pris son service et a tout simplement remporté le set en vingt minutes après avoir pris des analgésiques et des antibiotiques qui ont contribué à ce qu’il se sente mieux au bon moment et rapidement. Les choses ont alors changé et son jeu a évolué, forgeant au final une histoire bien différente que ce qu’il envisageait au moment de son passage perturbé. Juan déclarera même avoir commencé à sentir la foule et à prendre leur énergie. Il a alors continué à se battre, à ne rien lâcher sur aucun point du troisième au cinquième set.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !