Retour de Billy K avec Angers en Coupe de Ligue 1

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Nous avons pu assister à un florilège d’impressions de la part de nombreux entraîneurs d’équipes en lice ou éliminés au championnat de Ligue 1 de foot cette semaine. En voici quelques retours les plus explicites dans notre revue de presse du jour.

Sébastien Gondouin, l’entraîneur de Tours

Sébastien Gondouin, entraîneur de Tours, est un homme pausé qui ne veut pas vraiment s’enflammer après une victoire contre Nantes (3-1) en Coupe de la Ligue qu’il savoure cependant avec délectation. L’ancien joueur de Tours devenu désormais entraîneur dans le même club déclare dans la presse : « C’est toujours plus agréable de venir vers vous après une victoire, donc, on l’apprécie. On a mis l’énergie qu’il fallait, on a eu la réussite qu’on voulait, on a fait les efforts qu’on devait faire pour vaincre un adversaire de cette qualité-là. Il y a forcément un peu de fierté et puis profiter de la soirée pour retrouver des sourires. On sait qu’en football ça peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre. On reste mesurés. Notre priorité c’est le championnat et samedi ce match à Lorient qui s’annonce très difficile. Cette victoire contre Nantes, ça ne nous donne pas des certitudes, mais ça nous donnera de la force, on récupérera peut-être un peu plus facilement après une victoire. ».

Claudio Ranieri l’entraîneur de Nantes

Claudio Ranieri a tiré des enseignements de cette défaite face à Tours (1-3), en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Lui et son équipe de Nantes ont perdu effectivement pour la première fois depuis huit matches et il déclare alors à ce sujet dans la presse : « C’est très difficile de commencer un match à 2-0. C’est le même match que contre Lille au début de la saison. Après 19 minutes, on était à 3-0, le match était très difficile après. Les joueurs de Tours ont eu beaucoup de réussite alors qu’ils ont la malchance en championnat. C’est bien pour eux qu’ils aient gagné le match. Je voulais voir les joueurs qui ne jouent pas normalement, maintenant, j’ai les idées plus claires de ce que je peux faire. L’important est d’oublier ça et de voir ce qu’on fait bien en championnat et penser au prochain match contre Dijon pour réagir. ».

Oscar Garcia l’entraîneur de Saint-Étienne

Plutôt amer et dépité, l’entraîneur de Saint-Étienne Oscar Garcia trouve quant à lui que son équipe, qui est donc déjà éliminée de la Coupe de la Ligue, ne méritait pas de se faire sortir aux tirs au but à Strasbourg. Il déclare de son côté : « Je crois que nous aurions mérité plus, car les joueurs ont tout donné dans les dernières minutes. On a l’occasion du 2-1, mais, à la fin, les tirs au but, c’est une loterie. Tout le match était difficile pour nous. En première mi-temps, on a pris le contrôle, mais on a manqué beaucoup d’agressivité pour avoir des occasions de buts. On était présent dans la surface, on s’est donné des opportunités. On voulait que les latéraux soient très offensifs, mais ça n’a pas bien marché. On a joué quelques minutes très bien, mais on n’avait pas l’inspiration dans le dernier geste avec le ballon. Au foot, si tu n’es pas efficace dans la surface de l’adversaire et si tu n’es pas agressif dans ta surface, tu n’arrives à rien. ».

Marcelo Bielsa l’entraîneur de Lille

Marcelo Bielsa, l’entraîneur de Lille, éprouve quant à lui une envie d’augmenter sa confiance, car il a difficilement éliminé Valenciennes mercredi en Coupe de la Ligue. Il espère en fait que cette qualification serve essentiellement son équipe qui est encore aujourd’hui en proie au doute suite celle-ci obtenue plutôt difficilement lors d’un match laborieux. Il donne ses impressions dans les médias : « Je ne retiens pas grand-chose de différent sur cette qualification par rapport à nos autres matches. La différence, c’est que le même scénario se reproduit face à une équipe de division inférieure. Nous avons amélioré la production offensive, nous sommes bien intervenus lors des actions dangereuses de l’adversaire. Ce sont des aspects qui se sont répétés lors des matches joués cette saison. Il y a toujours quelque chose qui nous empêche d’être satisfaits. Contre Rennes, nous avions eu le ballon, mais nous n’avions quasiment pas tiré au but. Aujourd’hui, nous avons frappé, mais avons manqué d’efficacité. Nous n’avons pas réussi à dominer clairement notre adversaire comme nous aurons pu le supposer. ».

Billy Ketkeophomphone a rejoué pour Angers

Laissons de côté à présent les commentaires des entraîneurs pour nous intéresser à une nouvelle plutôt positive pour l’équipe d’Angers qui voit, plus d’un après une grave blessure au genou, Billy Ketkeophomphone rejouer avec l’équipe depuis mercredi 25 octobre en Coupe de la Ligue. Le milieu offensif angevin Billy Ketkeophomphone a effectivement enfin retrouvé les terrains depuis son dernier match en Ligue 1 le 21 septembre 2016 contre Caen. On se souvient qu’il avait alors été victime d’une rupture du ligament antérieur du genou droit. Lors de ce récent match d’hier, Billy Ketkeophomphone a donc joué une vingtaine de minutes contre Nancy en Coupe de la Ligue. Emu, il racontera alors à l’issue du match : « J’ai eu quelques petits frissons à mon entrée en jeu avec le soutien du public, et j’ai essayé d’apporter un plus. Je ne m’attendais pas du tout à revenir sur ce match, mais le coach m’en avait parlé la veille et c’était une bonne surprise, car il reste des matches en réserve en programme. C’est arrivé maintenant, c’est une petite récompense pour moi au vu de ce que j’ai traversé et je le remercie. C’est sûr que c’était particulier, car ça faisait un bon moment que je n’étais pas là, je suis vraiment très heureux d’en arriver là, car ce fut galère pour moi pendant toute cette longue. Ce n’est que le début et j’espère que ça va s’enchaîner. Je m’étais mis dans la tête de ne pas me poser trop de questions et de jouer comme je sais jouer comme si rien ne s’était passé, car maintenant, mon genou est bien réparé et en pleine forme, c’est juste la condition physique qui doit revenir et il faut que je travaille pour ça sans prise de tête. ». Une occasion peut-être de vous lancer sur les paris en ligne pour miser sur ce joueur sur les bookmakers comme Netbet ou encore Bwin.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !