Le PSG sera-t-il puni en Ligue 1 ?

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Monaco sera-t-il à la hauteur ?

C’est toute la question que se pose le monde du sport qui a les yeux tournés vers la prochaine rencontre de Ligue des Champions de Monaco qui devra affronter Besiktas, sans Radamel Falcao et sans Djibril Sidibé. En effet, comme il était prévu depuis quelques jours, Sidibé et Falcao ne sont pas retenus dans le groupe de l’AS Monaco pour affronter Besiktas, le mercredi 1er novembre à l’occasion de la quatrième journée de la Ligue des champions. Ceux-ci sont ne sont en fait pas vraiment aptes à jouer sur le terrain. Leonardo Jardim devra donc se passer des services de son son latéral droit Djibril Sidibé qui doit rester en soins et de son buteur Radamel Falcao qui est en reprise adaptée. Mais Monaco ne pourra également pas présenter sur le terrain le milieu Souahilo Meïté et le défenseur Terence Kongolo qui ne sont pas non plus rétablis. Mais en contrepartie, il pourra intégrer dans son équipe Guido Carrillo et Rachid Ghezzal qui font leur grand retour dans le club.

Alvaro Negredo sera-t-il sur le banc de touche ?

Puisque nous vous parlions à l’instant des absences de Monaco face à Besiktas, il nous paraît judicieux de vous faire le point également sur cette dernière équipe qui devra peut-être se passer de son attaquant espagnol Alvaro Negredo, malgré son but décisif en Championnat samedi. Il devrait donc débuter sur le banc contre Monaco mercredi en Ligue des champions, car il sera remplacé par Cenk Tosun, qui a été également buteur samedi et surtout déjà auteur d’un doublé à Monaco le 17 octobre pour un score final de (2-1). Il semble bien que les Turcs misent ce soir-là sur la stabilité, après avoir gagné leurs trois premiers matches de la phase de groupes.

Une défense à quatre à face au PSG ?

Anderlecht devrait en tous cas être bien plus prudent face au Paris Saint-Germain. Se déplaçant au Parc des Princes aujourd’hui (mardi 31 octobre) pour y affronter le Paris Saint-Germain en Ligue des champions, le club d’Anderlecht pourrait bien évoluer avec une défense à quatre envisagée par Hein Vanhaezebrouck. La nouveauté pourrait donc venir de son organisation de base, avec une défense à quatre à plat pour la première fois sous sa direction. Déclarant « Je ne commence jamais un match pour limiter les dégâts. Sinon, je ne suis pas à ma place. », il envisage donc une tactique (4-5-1) sur le terrain, un peu plus solide et moins audacieuse. Elle permettra aux ailiers qui ferment les couloirs de pouvoir épauler un milieu à trois. Résultat de l’opération dans quelques heures. N’oubliez pas de miser sur Netbet à l’occasion sur une de ces deux équipes.

L’Atletico Madrid dos au mur

Alors qu’il est dos au mur avant de recevoir Qarabag, mardi en Ligue des champions, l’Atletico Madrid qui se retrouve donc 3e du groupe C avec 2 points, profite d’une motivation et d’un soutien sans faille de son entraîneur Diego Simeone qui a déclaré lundi qu’il adorait particulièrement ce genre de défis. C’est donc pour lui une situation qui représente une « opportunité merveilleuse » de grandir pour son équipe.

Il ajoutera également : « C’est maintenant qu’on peut voir la force d’une équipe ». Lors d’une longue interview exclusive concédée au journal l’Équipe, Diego Simeone déclare : « L’entraîneur est toujours le premier responsable de ce qui se passe dans l’équipe. Je ne me dédouane pas de ma responsabilité. Et j’essaie, à partir des critiques et de ce que j’observe dans le jeu de mon équipe, d’améliorer mes footballeurs, d’essayer d’être une saison de plus parmi les meilleures équipes d’Espagne et d’Europe. Nous n’avons pas débuté cette Ligue des champions de la meilleure manière en termes de résultat. Le match aller contre Qarabag (0-0) a peut-être été le plus faible de notre part. Contre Chelsea (défaite 2-1), nous avons bien rivalisé, mais ils ont également bien joué. Et à Rome (0-0), nous méritions de gagner ».

En ce qui concerne la rencontre de mardi 31 octobre, il ajoute : « Nous sommes dans l’expectative, mais pour moi, c’est fantastique. C’est maintenant qu’on peut voir la force d’une équipe, la rébellion d’un groupe qui se bat depuis des années pour faire partie des meilleurs. Quelle meilleure opportunité que celle qui nous est offerte ? Nous avons devant nous une opportunité merveilleuse ».

Quittons un peu la Ligue des Champions pour nous pencher sur le Championnat de Ligue 1 avec une petite tâche sombre sur le parcours merveilleux que fait le PSG dans le tournoi.

La Ligue punira-t-elle le Paris Saint-Germain ?

La Ligue de football professionnel se réunira jeudi 2 novembre, en commission de discipline, afin de prononcer une sanction à l’encontre du PSG. Mis en cause : les supporters qui ont allumé plusieurs fumigènes lors du match contre Nice vendredi dernier en Ligue 1. On se souvient que le PSG a déjà été sanctionné financièrement par l’UEFA pour le comportement de ses supporters en Ligue des champions lors des dégradations de sièges à Glasgow le 12 septembre et le lancer de fumigènes, notamment, contre le Bayern Munich le 27 septembre. Il semblerait que le club parisien doive prochainement encore une fois passer à la caisse à la suite de la réception de Nice en Ligue 1 (3-0). En effet, vendredi 27 octobre des fumigènes ont été allumés en tribune Auteuil, au Parc des Princes, et à l’occasion des dix ans de la K-Soce Team, un groupe du Collectif Ultras Paris. Alors que le délégué de la LFP a comptabilisé plusieurs dizaines de fumigènes, du côté de la préfecture de police de Paris, on a évoqué le nombre de cent. Toute la direction du PSG s’inquiète donc et s’offusque de ce spectacle pyrotechnique interdit par les règlements. Ce qui ne les empêchera pas de devoir subir une sanction de la commission de discipline de la LFP qui se réunit dans 2 jours pour se saisir du dossier.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !