Le PSG se rassure en Coupe de France

100€ remboursés sur premier pari

Profitez de l'Offre !

En coupe de France, le PSG vient de se rassurer, alors que Lyon quant à lui confirme sa grande forme. Mais on a pu assister à du grand PSG hier soir, on a trouvé par contre un Edinson Cavani ne semblant pas vraiment plus motivé que ça de devenir le meilleur buteur de l’histoire du PSG puisque l’Uruguayen a tout simplement multiplié les tentatives mercredi 24 janvier, sans succès. Lors de ce 16e de finale de Coupe de France, Cavani a tout naturellement laissé à ses coéquipiers parisiens le soin de battre logiquement Guingamp (4-2) ; une très belle victoire qui permet ainsi au PSG de se rassurer en quelque sorte et en partie, juste après la défaite subie à Lyon (2-1) en championnat dimanche 21 janvier.

Une occasion également de se préparer au choc contre le Real Madrid, en Ligue des champions, qui se déroulera dans trois semaines. Un PSG qui n’aura pas manqué certainement de voir ici une prochaine occasion d’encore plus briller, d’autant que dans le même temps, humilié et éliminé dès les quarts de finale de Coupe du Roi par son modeste voisin Leganés, le Real de Zidane vient de subir une défaite 2-1 à domicile. Les Parisiens vont très certainement tomber sur une équipe qui ne semble pas être sortie de la crise de son côté…Une occasion de vérifier les cotes chez vos bookmakers favoris comme NetBet par exemple.

Un PSG en forme, mais…

Même si Paris pourra compter lors de ce futur choc sur les grands absents du jour comme Neymar, Verratti ou encore Mbappé, il a montré quand même quelques faiblesses, surtout du côté de ces deux penalties concédés et du manque de réussite de Cavani qui ternissent toutefois le bilan de santé de l’équipe actuelle. Nous vous invitons cependant à préparer vos paris sur Unibet.

Cavani n’était pas en veine

Cavani n’était pas vraiment en veine ce soir de rencontre contre Guingamp et plutôt visiblement intimidé par un record qui lui tendait pourtant les bras. En effet, il n’avait besoin que d’un seul but pour atteindre les 157 réalisations sous le maillot parisien et devenir le meilleur buteur de l’histoire du club, devant Zlatan Ibrahimovic qui en avait donc inscrit 156. Mais malgré le soutien et les acclamations du public à son encontre, hier soir n’était pas le soir pour le « Matador ».

Edinson Cavani a fait preuve de beaucoup de malchances, comme cette tête à côté des buts, la reprise mal négociée sur un tir parfaitement cadré de Draxler, un manque d’inspiration face aux cages et face à la vigilance du gardien guingampais qui a multiplié les parades face à ses actions, que ce soit en 1ere ou en seconde mi-temps. On retrouvera même un Cavani dépité qui finira par se décourager en tentant des passes vraiment pas décisives et surtout maladroites, au lieu d’insister et de conjurer le mauvais sort du soir.

Unai Emery restera loyal et fidèle en protégeant son joueur lors de la conférence de presse qui suivra la rencontre : « Aujourd’hui, il a créé beaucoup d’occasions. Il a raté le dernier geste, mais je suis tranquille et content quand l’équipe crée des occasions ».

Un PSG qui assure cependant

Ce n’est pas parce que le « Matador » n’était pas en veine que le PSG n’a pas su se démarquer lors de cette rencontre. Pour en avoir la preuve, il suffit de vous refaire le match. Le triple tenant du titre en Coupe de France a plutôt rapidement pris le jeu à son compte. Il profitera en effet très vite d’une série d’occasions, concrétisées de la tête par Adrien Rabiot, sur un corner d’Angel Di Maria par exemple dès la 20e minute.

Paniqué et plutôt agressif, les Guingampais feront preuve de déconcentration, surtout lorsqu’ils permettront aux Parisiens de profiter d’un but contre leur camp de Lucas Deaux à la 25e. Il ne restera plus ensuite qu’à Pastore d’enfoncer le clou à la 64e minute de la rencontre, alors qu’il était titulaire d’un soir pour remplacer Verratti. Également convaincant, on retrouvera pour finir un Marquinhos qui clôturera le festival des buts à la 89e, envoyant ainsi le PSG en 8e de finale de la Coupe de France.

Mais le monde professionnel du foot reste particulièrement convaincu que le PSG aurait dû tuer le match plus tôt et ne pas laisser les Bretons espérer grâce aux penalties inscrits par Marcus Thuram à la 33e minute et par Yeni Ngbakoto à la 75e.

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !