Le PSG et Montpellier en forme pour la Ligue 1

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Nous vous proposons de revenir sur la 9e journée du Championnat de foot de Ligue 1 et de faire un peu le point sur les faits les plus marquants. Des victoires, des défaites, mais aussi de grands joueurs qui se révèlent sur le terrain. On a pu constater de belles performances par exemple de la part de Lyon lors de sa rencontre face à Monaco, mais aussi des matchs plus décevants comme le nul épique et farfelu entre Strasbourg et Marseille et la victoire sur le fil du PSG à Dijon. Voici donc l’occasion pour vous de retrouver le bilan de la 9e journée de Ligue 1 afin de préparer vos futurs paris en ligne.

Un PSG qui s’en sort in extremis

Il existe deux écoles pour ceux qui examinent et décortiquent les victoires du PSG. D’un côté on retrouve l’école de ceux qui s’étonnent, après une victoire de l’équipe de 2-1 face à Dijon samedi 14 octobre, de voir tant de difficultés à s’imposer sur la pelouse d’un club aussi modeste que Dijon lorsqu’on profite de l’un des plus gros budgets d’Europe…et la seconde école, plus objective et optimiste, qui voit le parcours concédé par le club depuis le début de son championnat et ce, malgré des absences de plusieurs cadres comme Edinson Cavani, Thiago Silva, Thiago Motta ou encore Marco Verratti. Et il faut bien avouer qu’on peut saluer la performance avec une équipe de la capitale qui a réussi à rester invaincue et à porter son avance en tête de la Ligue 1 à six points. Et pour le côté félicitations, l’homme du match sera indiscutablement Thomas Meunier, auteur d’un doublé qui s’est vu cependant inquiété un court instant par Benjamin Jeannot, en face, qui a alors égalisé d’une magnifique volée en marquant un des buts les plus spectaculaires du week-end en Ligue 1, mais qui n’aura pas suffi cependant aux Bourguignons pour remporter la victoire.

Aller les roses

On peut assurément dire que l’équipe de Montpellier voit actuellement la vie en rose, à l’identique de la couleur de son maillot lors de son match dimanche 15 octobre sur le terrain. Après un match nul 0-0 en 7e journée contre le PSG, un match nul 1-1 contre Monaco en 8e journée, le MHSC a frisé la rupture grâce à un gardien vraiment attentif et déjoué tous les pronostics en battant Nice avec un score final de 2-0 lors de cette 9e journée de championnat. En effet, Lecomte, le gardien du MHSC a réussi sept arrêts en première période. L’équipe a donc pris avec cette victoire un total de cinq points alors que leur calendrier infernal pouvait laisser redouter un zéro pointé suite aux nuls précédents.

Le navire de Rennes sombre dans le gouffre

Rennes est désormais au fond du gouffre et ne donne pas vraiment une belle image du foot et encore moins de la compétition. Alors qu’ils ont déjà perdu le derby face à Guingamp (2-0), le club souffre déjà assez d’un bilan comptable médiocre qui s’en ressent forcément avec 6 points au championnat et une 15e place au classement général. Il ne manquait plus en fait que la défaite s’accompagne d’expulsions de joueur sur le terrain comme Wahbi Khazri et d’un des assistants sur le banc de touche. La recette pour obtenir une tension maximum pour un club du genre est simple : vous ajoutez à ces expulsions une bagarre en tribune déclenchée par les supporters du club et des déclarations virulentes de René Ruello, président du club, à l’encontre de Frank Schneider, l’arbitre, qui se voit traité en direct d’« imbécile », et vous obtenez un savoureux plat qui risque fort bien de pétiller sous les papilles gustatives de la commission de discipline qui ne devrait pas tarder à rajouter un peu de sel au plat. Sans compter que la justice pourrait également être invitée à la table du repas, suite au syndicat des arbitres qui se réserve le droit de la saisir. Un week-end qui peut vraiment être qualifié de cauchemar éveillé pour Christian Gourcuff, l’entraîneur de Rennes.

Nabil Fekir revit avec l’OL

Même s’il a vécu une saison plutôt compliquée, le joueur Nabil Fekir semble vraiment revivre en évoluant au sein de l’équipe de l’OL. Il paraît évident que la mise au point réalisée en tête à tête avec Bruno Genesio a porté réellement ses fruits et on peut donc assister à la présence d’un vrai capitaine de Lyon assumé, qui porte son équipe et qui a su prouver son efficacité dans ce sens contre Monaco où il a donné une passe décisive et marqué deux buts, dont un très beau coup franc vainqueur à la 94e minute de jeu pour un score final de (3-2). Il a vraiment assuré ses cinq matches joués à domicile en L1 cette saison alors que Falcao est impliqué sur plus de buts que lui avec 13 contre 11. Selon son entraîneur, Nabil Fekir est vraiment régulier depuis le mois d’août, a été encore une fois exemplaire lors de cette dernière rencontre. Il se félicite de voir ce troisième meilleur joueur de la L1 souder une réelle bonne entente avec Mariano Diaz sur le terrain. Une occasion de jouer peut-être de votre côté en misant une petite pièce sur Bwin ou Netbet ?!

Le Rami n’est pas qu’un jeu de cartes à Marseille

C’est aussi signe de déception et on peut assurément dire que dimanche soir n’était pas vraiment la soirée pour l’OM qui a réussi à arracher un point dans le temps additionnel pour conclure avec un match nul (3-3) contre Strasbourg. Mais le plus fou ne réside pas dans le score, mais plutôt dans le déroulement du match avec un défenseur central qui a été le symbole d’une équipe plutôt inquiétante pour une 9e journée de championnat. On a pu assister en effet à un mélange de malchance de la part d’Adil Rami qui détourne alors deux frappes dans son but à la 31e et 74e minute de jeu. Il déclare dans alors dans la presse spécialisée au sujet de ce match : « On a pris une claque. Mentalement, c’est très difficile, mais la chance qu’on a, c’est qu’on est en début de saison. Il va falloir travailler, redoubler d’efforts et savoir où on veut aller. Les supporters sont mécontents, c’est normal, on vient de perdre deux matches d’affilée et on a des ambitions beaucoup plus élevées. Ça me fait chier de décevoir les supporters… J’ai connu des beaux moments dans ma carrière et j’aimerais les vivre avec l’OM aussi. Je n’ai pas envie de m’alarmer, c’est à nous de faire preuve de maturité. » ; alors que Rudi Garcia commentera au sujet de ce match : « Ce qui est bien, quand on prend un but sur coup de pied arrêté avec marquage individuel, c’est qu’on sait qui est le fautif ».

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !