Pourquoi miser sur les Bleus à l’Euro de handball ?

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

Nous avons pour habitude de vous proposer des analyses vraiment poussées sur les équipes en lice de grands championnats et fort de constater que nous visons le plus souvent juste, pour le plus grand plaisir des lecteurs qui misent chaque jour sur différents sports sur des sites comme PMU Sport.

La France favorite

Aujourd’hui, nous constatons qu’une valeur sûre du hand peut vous permettre de remporter de jolis gains, et nous n’hésitons donc pas à prendre les devants pour vous donner en exclusivité notre ressentis, mais surtout notre conseil de miser aujourd’hui sur une équipe qui a le vent dans le dos et qui promet une belle victoire à partir d’aujourd’hui : l’équipe féminine de France de handball. Pas de chauvinisme ici, nous vous parlons uniquement que de résultats favorables, de cotes explosives chez les bookmakers et d’un match qui, même s’il ne faut jamais vendre la peau du Danois avant de l’avoir terrassé, se montre plutôt alarmant pour ce dernier…

Euro de hand dames à toute vapeur

Nous sommes en plein championnat d’Europe de hand dames et on remarque que les Bleues ont plutôt le vent dans le dos, surtout avant leur affiche face au Danemark de ce jeudi 6 décembre 2018.
On a tous en souvenir certains grands moments récemment sur le parquet comme celui de la Française Alexandra Lacrabère, qui se trouvait à la lutte avec la Monténégrine Andela Bultatovic lors de l’Euro-2018 de handball dames, le 4 décembre 2018 à Nancy.

Mais il nous en faut plus à présent et cela tombe plutôt bien, surtout si vous supportez l’équipe des Bleues et que vous pariez en ligne sur elle ou sur ses joueuses sur des sites comme Bwin, car les handballeuses françaises ont le vent dans le dos au moment d’aborder la deuxième phase de l’Euro. Ce sera donc à partir de ce soir, jeudi 6 décembre, et à Nantes contre le Danemark, la Suède et la Serbie. Un agenda chargé qui leur permet cependant d’espérer pousser jusqu’au dernier carré à Paris-Bercy, pour une rencontre en quête de sacre dans dix jours.

On peut dire facilement que l’échec initial face à la Russie a été surmonté, voir même digéré depuis. Surtout si on en juge par les commentaires lâchés par Alexandra Lacrabère après la belle victoire de mercredi sur le Monténégro, la deuxième d’affilée après celle face à la Slovénie : « On est sereines. Ce n’est pas de la prétention, c’est qu’on est sûre de nos forces. On a notre destin en main, maintenant il n’y a plus qu’à… ».

Un programme chargé pour les Bleues

Nous assisterons donc au tout premier des trois matches au programme de cette deuxième phase aujourd’hui, à partir de 18h00 jeudi. Mais s’il est le 1er, il n’en reste pas moins pour autant un des plus compliqués. Même si les Danoises se sont cependant faites plutôt surprendre par la Serbie hier, mercredi 5 décembre.

C’est donc finalement une très bonne chose pour les Françaises. En effet, ces dernières partent sur la même ligne que le Danemark, la Suède et la Serbie avec deux points. Elles sont classées derrière la Russie et ses 4 points, mais aussi devant le Monténégro avec son nombre nul de points. C’est donc un constat évident à ce jour : tout le monde a encore sa chance de terminer dans les deux premiers. Charge à la France de saisir sa chance ce soir…

Pariez en ligne sur l’équipe de France !

Il faut bien avouer que sur le papier, les championnes du monde sont au-dessus des Danoises. Elles les ont en effet battues il y a deux ans pour la médaille de bronze de l’Euro. Plus proche encore, il y a même deux semaines en préparation à la Golden League. Les Scandinaves font partie d’un deuxième groupe de prétendants aux médailles. Elles sont en effet juste derrière le « Big Four » composé de la France, la Norvège, la Russie et les Pays-Bas qui enflamment les cotes sur Unibet et qui monopolise, il faut bien l’avouer, tous les honneurs. Une catégorie où figure aussi la Suède, quatrième du Mondial l’an passé. On regrette cependant cette saison l’absence de la Serbie qui n’est quant à elle jamais parvenue à monter sur le podium de l’Euro.

Mais rien n’est joué d’avance pour les Bleues qui ont eu le désavantage d’avoir à voyager hier, mercredi, de Meurthe-et-Moselle en Loire-Atlantique, la veille de ce match de ce soir. Mais ce sera cependant dans les meilleures conditions possibles puisqu’elles ont effectué le voyage en avion.

De son côté, l’entraîneur Olivier Krumbholz voit son équipe dans une dynamique intéressante et souligne à cet effet : « C’est un enchaînement très compliqué. Il va falloir jouer avec la rage au ventre. Il serait dommage de se mettre en difficulté parce qu’on est un peu fatigué. Ça va se jouer beaucoup dans les têtes. ».

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !