Monaco troisième de la Ligue 1 en battant l’OL

100€ remboursés sur premier pari

Profitez de l'Offre !

Le dimanche 4 février 2018 a été une date plutôt marquante dans le championnat de foot de Ligue 1 puisqu’on a pu assister à une équipe de Monaco qui a littéralement assommé un Lyon qui s’est montré plutôt naïf au stade Louis-II pour la 24e journée de la compétition. Si vous avez parié sur l’équipe de Monaco sur vos sites de bookmakers favoris comme Unibet ou Winamax, il y a fort à parier que la cote de ce match imprévisible et surprenante vous ait permis de remporter un joli petit pactole !

Un match surprenant de l’ASM

Alors qu’ils étaient menés de deux buts, et surtout réduits à dix, le champion de France a quand même battu Lyon 3-2 dans les dernières minutes. Il lui chipe alors la 3e place de Ligue 1, dimanche, malgré les blessures de Danijel Subasic puis de Radamel Falcao. On peut assurément parler ici d’expérience pour une équipe de Monaco qui revient à présent à une longueur de Marseille, 2e après sa victoire contre Metz (6-3), mais qui a frappé cependant un grand coup en cette 24e journée.

On a pu assister à un manque total de maturité de la part de Lyon, qui sera sanctionné au final par un but de Ronny Lopès qui se sera montré excellent pendant le jeu et plus particulièrement, pour le coup, à la 88e minute de la rencontre. L’OL s’est finalement endormi sur ses lauriers, trop confiant de son avance pendant la rencontre suite à ses buts de Mariano Diaz à la 12e et de Danijel Subasic et Bertrand Traoré à la 27e. Le spectacle était sur le terrain, mais également sur le banc de touche, lorsqu’on pouvait voir Bruno Genesio se mordre les doigts lorsque Radamel Falcao a ramené son équipe à 2-2 à la 36e minute, reprenant alors un penalty qu’Anthony Lopès avait arrêté. Mais cette remontée, Monaco la doit également à Keita Balde qui avait alors déjà réduit le score à la 31e minute, mais se sera fait ensuite exclure pour deux petites fautes plutôt bêtes à la 40e et 44e ; sur lesquelles nous reviendrons un peu plus bas dans cet article.

On assiste ici à une fin de série qui pourrait vraiment faire très mal aux Lyonnais, tout juste une semaine après leur défaite à Bordeaux (3-1). Un OL qui s’était pourtant montré combatif et surtout victorieux en remportant les rencontres chocs à la dernière minute comme ce fut le cas contre Monaco (3-2) ou encore le PSG. On avait même pu assister à une victoire sur l’OM (2-0), sans pour autant les voir dominer cependant le match.

Encore un score 3-2

Si vous suivez le championnat, vous vous rendrez compte qu’il y a encore eu un 3-2 entre Monaco et Lyon, mais que cette fois et pour la première fois cette saison, c’est l’ASM qui l’a emporté dans ce score. Une belle récompense pour les Monégasques qui n’ont jamais lâché un seul match, même lorsque celui-ci était bien mal embarqué et truffé de coups de théâtre comme celui de ce dimanche de 24e journée de Ligue 1.

La partie était pourtant plutôt mal engagée pour Monaco. En effet, Danijel Subasic, le gardien Croate de Monaco, ne se montrera pas assez attentif en se laissant prendre à contre-pied par une frappe, pourtant pas trop méchante, de Mariano Diaz. Mais il se blessera en plus en heurtant le poteau avec la cuisse en tentant de sauver ce but qui ne le sera finalement pas.
Danijel Subasic sera alors remplacé par le Sénégalais Seydou Sy, âgé de 22 ans, qui n’avait alors que 45 minutes de L1 dans les jambes. Il avait en effet été présent sur le terrain l’an dernier, lors du dernier match à Rennes, alors que le titre était déjà en poche.

Il semblerait que la post-formation de Sy semble devoir se dérouler contre le même adversaire cette saison puisqu’il avait déjà remplacé Diego Benaglio à la mi-temps contre Lyon, en Coupe de France, le 24 janvier (3-2 pour l’OL). Montrant quelques signes de fébrilité, il ne pourra pas faire grand-chose sur la volée de Traoré, mais tiendra cependant dans la tempête et participera même au dénouement heureux pour son équipe monégasque. Un début de match difficile pourtant pour l’ASM qui voyait alors l’OL profiter de sa désorientation temporaire en les enfonçant, notamment après que Bertrand Traoré reprenne un beau centre de Ferland Mendy.

Exclusion de Keita Balde

Mais l’équipe de Monaco profitera ensuite d’une équipe adverse, qui a déjà péché dans la jeunesse par acquis, avec un OL qui s’endormira suite à ses premiers buts marqués et qui permettra même à l’ASM de revenir dangereusement dans le match. Keita Balde transpercera même une défense plutôt inerte afin de réduire le score. 4 minutes plus tard, Kamil Glik sera alors retenu par Ferland Mendy dans la surface, ce qui vaudra un penalty qui sera ensuite transformé en deux temps par Radamel Falcao. Un but marqué ici, qui prouve encore une fois que la défense lyonnaise était à la ramasse puisqu’elle aurait pu réagir un peu plus vite après un arrêt d’Anthony Lopès qui est alors devenu inutile.

Mais il n’y a pas Lyon qui a fait preuve d’erreur de jeunesse au sein de cette équipe pendant ce match. En effet, quelques erreurs planent aussi sur l’effectif renouvelé de Monaco et plus particulièrement autour de Balde qui, averti une première fois pour avoir shooté énerver dans un ballon à la 40e minute, s’est jeté dans un tacle non maîtrisé dans les pieds de Mendy, à 60 m de son but pourtant, tout juste quatre minutes plus tard. La sanction tombe et ce sera le carton rouge du second et dernier avertissement.

On retrouve alors une fois de plus un avantage psychologique indécis, qui venait de changer de camp pour la troisième fois en moins d’une mi-temps. Nous pourrons alors assister à une seconde période où l’ASM se montrera alors bien plus défensive, avec Glik guerrier et roublard, dans un 4-4-1 réaménagé par Leonardo Jardim. L’équipe placera alors des contres, remportant même son premier duel des Lopès contre Ronny à la 69e minute de la rencontre. Une équipe de Monaco bien en forme et sur laquelle nous espérons que vous avez misé une petite pièce sur Unibet ou sur Netbet le week-end dernier.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !