Monaco et Lyon se disputent la 2e place en L1

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Nous voici à présent en fin de la phase aller de Ligue 1. Et le constat est plus qu’éloquent : on se retrouve donc avec deux beaux dauphins et 3 gros clubs totalement sur la touche. On a pu assister à un Monaco en forme qui est resté sur un succès spectaculaire face à Saint-Étienne, qui a été littéralement écrasé à Geoffroy-Guichard, le 15 décembre 2017. Monaco et Lyon se disputent donc à distance la seconde place du classement, dans l’ombre planante du PSG, alors que Saint-Étienne, Bordeaux et Lille tenteront désespérément de finir sur une bonne note cette demi-saison que l’on peut qualifier de catastrophique, lors de la 19e journée de Ligue 1 qui se déroulera ce mercredi 20 décembre.

Qui de Monaco ou Lyon sera le 2e ?

Dimanche a été marqué par un choc des Olympiques, mettant momentanément l’OM en retrait de la compétition alors qu’il a été battu 2-0 à Lyon, lui faisant reculer l’espoir d’atteindre la 2e place, étant donné que le club possède trois points de retard et une différence de buts largement défavorable par rapport à d’autres clubs comme L’OL ou encore Monaco. Marseille n’a plus d’autres choix que de confirmer ses belles dispositions dans le jeu. Pour cela, il devra surtout rester au contact du podium en recevant Troyes. Mais la bataille fait rage dans la lutte pour la seconde place, avec l’ASM qui présente le réel avantage d’une différence de buts très légèrement meilleure que celle de l’OL par exemple. On comptabilise 26 buts contre 25 pour ce dernier, et bénéficie d’un match à domicile contre Rennes, alors que Lyon devra se déplacer jusqu’à Toulouse.

On peut assurément dire que Monaco va essayer de ponctuer en beauté une excellente année. À ce sujet, l’entraîneur Leonardo Jardim, champion de France et demi-finaliste de la Ligue des champions en 2017 a expliqué lundi dans la presse : « Je suis passionné, mais réaliste. Je crois qu’on peut réussir avec ce projet ». Même si Monaco à subit une vague de départs au sein de son club, la défavorisant et la faisant s’écrouler en Ligue des Champions, elle n’en reste pas moins une équipe solide dont la cote reste raisonnable sur les sites de paris en ligne comme Bwin ; et se retrouve même être à ce jour la mieux placée pour la 2e place, à la fin de la phase aller de L1. Mais il faudra se méfier de Rennes qui est remonté à la 7e place et qui comptera sur les retours de Gourcuff et Khazri suite à la suspension d’André.

Du côté de Lyon, on retrouve une équipe qui peut remercier chaleureusement son gardien Lopes, qui l’a sauvé d’une mauvaise passe dimanche. Il est certain que l’OL doit impérativement retrouver de la maîtrise dans son jeu, malgré l’absence de leur entraîneur Bruno Genesio sur le terrain, qui assistera donc au match depuis les tribunes en raison d’une suspension, mais qui reste confiant pour la rencontre, étant donné qu’il compte sur un effectif quasiment au complet, avec seulement Traoré absent sur la feuille de match.

Le PSG est déjà champion d’automne

C’est un fait, mais cela implique qu’elle devra surtout chercher à enrayer sa série de cinq matches consécutifs, en encaissant à chaque fois au moins un but. Ce qui n’est pas gagné lorsque l’on sait qu’elle retrouvera une équipe de Caen qui a retrouvé l’élite en 2014, et qui a montré plus d’une fois qu’elle ne venait pas pour perdre, au risque de produire toujours plus de surprises et de donner du fil à retordre à son adversaire.

Parmi ces matchs dont on se souvient, on peut citer le choc de ces deux équipes en février 2015 où on retrouvera un Caen qui aura inscrit deux buts dans les dernières minutes (2-2), concluant un match plutôt violent et particulièrement marqué par une incroyable avalanche de blessures du côté du PSG. Caen est donc la toute dernière équipe à ne pas s’être inclinée au Parc des Princes, alors que le PSG a enchaîné ensuite 12 victoires en autant de matches à domicile, que ce soit en L1 ou en C1.
L’entraîneur normand Patrice Garande explique tout en restant positif : « Il s’est passé quelque chose au Parc la saison dernière, ça marque les joueurs et un club. Mercredi pour tout le monde c’est impossible, mais pas pour nous. C’est bien de jouer le PSG à ce moment-là, avant la trêve hivernale : si tu prends une valise contre eux, c’est toujours très compliqué de se relever derrière ».

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !