Marseille redescend du podium en Ligue 1

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Marseille redescend du podium

Alors qu’il a été tenu en échec et été freiné dans son élan à Montpellier (1-1) dimanche 03 décembre 2017 lors de la 16e journée de Ligue 1, L’OM se voit à présent doublée par Lyon et Monaco sur le podium. Mais le match continue en ce début de semaine à faire polémique, car il se retrouve particulièrement émaillé de décisions arbitrales qui sont plutôt contestées. Même si Marseille enchaîne un 11e match de suite sans défaite, il lâche cependant sa seconde place conquise mercredi. L’explication ? Alors qu’ils ont à leur compteur 32 points (+13), les Marseillais sont désormais devancés à la différence de buts par l’OL qui se place en 2e avec +22 et par l’ASM qui se place en 3e position avec +21.

Un OM qui ne s’en sort pas si mal

Une chose est certaine : les hommes de Rudi Garcia s’en sortent plutôt bien, étant donné qu’ils ont bénéficié d’un penalty contestable, transformé par Florian Thauvin, alors qu’ils étaient dominés. Ils profiteront également d’un refus du but vainqueur à la 87e minute, par Souleymane Camara, pour un hors-jeu de Vitorino Hilton qui a tenté une tête plongeante, mais n’a pas touché le ballon. Ce n’est pas la première fois que le capitaine de Montpellier fait preuve d’un manque de chance incroyable lors d’une rencontre, surtout si on se souvient par exemple de cette fois où il avait vu l’arbitre siffler un penalty contre lui pour une main sur une frappe de Morgan Sanso, alors qu’elle était nettement collée contre son ventre.

Marseille laisse la 2e place à Lyon

Une tension certaine s’est fait ressentir autour de l’arbitrage qui fait, ce lundi 4 décembre et lendemain du match contesté, les gros titres d’une grande partie de la presse sportive. En effet, la deuxième marche du podium a désormais un nouveau locataire en Ligue 1. Il s’agit donc de Lyon qui peut, pour le coup, remercier Marseille qui n’a pas pu faire mieux qu’un nul dimanche face à Montpellier (1-1). L’OL second et l’OM redescend, abandonnant donc cette seconde position. Mais cette journée a cependant été particulièrement émaillée de pressions envers le corps arbitral. On retrouvera donc quelques signes plutôt vindicatifs pendant ces rencontres avec notamment le Lyonnais Marçal qui repoussera de la main le visage d’un assistant ou encore le coach nantais Claudio Ranieri qui viendra frapper à la porte des arbitres à la mi-temps pour dénoncer la blessure d’un de ses joueurs. Quant au match OM-Montpellier, on retrouvera alors l’équipe du Gard crier au scandale pour un penalty accordé à l’OM, puis pour un but refusé en fin de match.

Un match se terminant dans la colère

La tension était à son maximum lors de la fin du match et on a pu voir alors des Montpelliérains terminer la rencontre en étant furieux. Leur entraîneur, Michel Der Zakarian, a même été exclu (90+2) pour avoir contesté les décisions. On a pu assister à une équipe de Montpellier bien plus dangereuse sur le terrain, se créant beaucoup plus d’occasions. On retiendra par exemple ce tir d’Isaac Mbenza, assez mal repoussé par le gardien olympien à la 18e minute ou encore la frappe de Stéphane Sessegnon boxée par Steve Mandanda à la 9e minute. Que dire également de ce magnifique geste de Ruben Aguilar qui frappe un ballon de la tête au-dessus de Nordi Mukiele ?!
Si l’OM avait remporté ce match, il aurait pu alors revenir à 7 points du PSG. Lyon se retrouve désormais à 9 unités derrière le leader et Monaco, 3e. L’OM, se retrouve à présent en 4e place, devancés par l’OL à la différence de buts alors que la défaite surprise du PSG à Strasbourg de samedi, pour un score de (2-1), n’est finalement pas si préjudiciable que ça pour Neymar et son équipe. Cependant, Marseille peut vraiment remercier encore une fois la Bonne-Mère, car il peut s’estimer heureux d’être crédité d’un penalty en sa faveur et de profiter d’un but de Montpellier refusé sur le fil. Cela déclenchera même une petite réaction ironique du président de Montpellier, Laurent Nicollin, qui déclarera alors au sujet du penalty sur Canal+ : « Avant j’étais contre, mais maintenant je suis pour la vidéo. », alors que son entraîneur Michel Der Zakarian a quant à lui crié au scandale pour le but refusé.

Montpellier, meilleure défense de Ligue 1

Avec seulement 9 buts encaissés à présent, Montpellier s’affirme effectivement comme une équipe solide bien en place pour contrer les plus forts et les plus hauts placés dans le classement. Elle a su instaurer par exemple un 0-0 contre le PSG, mais également un 1-1 contre Monaco, 0-0 contre Lyon et pour finir un (1-1) hier soir face à Marseille. Même si l’OM peut vraiment s’en vouloir de ce dernier match, elle reste cependant sur une belle série qui lui permet de comptabiliser 11 matches d’affilée sans défaite en championnat.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !