L’OL et Nice s’en tirent, l’OM devra se battre

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Jeudi 23 novembre 2017 a été une soirée très mouvementée pour trois équipes françaises déterminées à ne pas laisser filer leur dernière chance de remporter une place en seizième de finale de l’Europa League. Mais si deux d’entre elles ont fait le travail, un club quant à lui n’est pas sorti d’affaires et devra encore faire une fois ses preuves pour mériter son ticket au prochain stade de la compétition.

2 sur 3

Lyon et Nice s’en tirent alors que Marseille devra encore se battre. Que ce soit pour Lyon ou pour Nice, les deux formations ont rempli le contrat et ont donc assuré leur place en seizième de finale de l’Europa League. Les deux clubs ont proposé des prestations vraiment solides respectivement contre l’Apollon Limassol (4-0) et Zulte Waregem (3-1) jeudi soir. Mais en ce qui concerne l’OM, le club devra attendre la dernière journée après son nul contre Konyaspor (1-1).

L’OM toujours en peine

Les hommes de Rudi Garcia ont encore une fois, comme de coutume cette dernière saison, fait preuve d’un jeu plutôt brouillon et d’un manque flagrant d’inspiration lors de ce match où ils se sont fait surprendre notamment par un très beau penalty de Nejc Skubic et causé par Jordan Amavi, dans les 10 dernières minutes. Quant à Jordan Amavi, celui-ci sera exclu pour son geste, lui assurant ici avec certitude qu’il manquera donc le dernier match. Vraiment en grand danger dans le classement et lors de ce match, l’OM a arraché une égalisation inespérée au bout du temps additionnel. Et il le fera avec beaucoup de chance puisque c’est tout simplement sur un but contre son camp de Wilfred Moke, causé par le Camerounais Clinton Njie dans les temps additionnels (90+3), qui fera alors pencher la balance du match et leur permettra de rester encore en lice aujourd’hui dans la compétition grâce à cette égalisation…peut-être provoquée par la « Bonne-Mère » ?

Ce résultat médiocre n’oblitère néanmoins pas leurs chances de qualification, puisqu’ils restent deuxièmes de leur groupe avec quatre points de retard sur le Red Bull Salzburg, vainqueur du Vitoria Guimaraes (3-0) et qualifié. Mais ils ne sont toujours pas à l’abri et devront encore lutter pour se qualifier contre les Autrichiens, car en cas de défaite couplée à une victoire de Konyaspor contre Guimaraes lors de la dernière journée le 7 décembre, le club des Phocéens serait alors éliminé définitivement de la compétition européenne.

Nice reste serein

En ce qui concerne Nice, la soirée c’est un peu mieux passé et a été plutôt tranquille par rapport à celle vécue par l’OM. Alors qu’ils sont un peu à la traîne dans ce championnat, occupant que la 17e place, les Niçois de Lucien Favre se sont offert une petite respiration ce soir de rencontres en écartant les Belges de Zulte Waregem (3-1), une équipe qu’ils avaient déjà auparavant battue 5-1 lors du match aller. On assistera alors à deux premiers buts marqués par Mario Balotelli. Il marquera alors son premier sur penalty à la 5e minute puis son second à la 31e minute sur un service en or d’Alassane Pléa. Il ne restera plus ensuite qu’à Adrien Tameze d’enfoncer le clou à la 86e minute avec un troisième but alors que Brian Hamalainen sauvera quant à lui l’honneur pour Zulte en marquant l’unique but de son club. Les Niçois sont donc déjà assurés, depuis hier soir de disputer une compétition européenne en début d’année prochaine, alors qu’ils avaient fini bons derniers de leur poule la saison dernière…Nous suivrons avec intérêt leur dernier match qu’ils disputeront dans le groupe K, le jeudi 7 décembre contre le club Vitesse Arnhem, qui a quant à lui déjà été éliminé et tenu en échec par la Lazio Rome le même soir et se positionnant de ce fait comme l’autre équipe qualifiée du groupe.

Et le Lyon est en toi !

C’est une équipe de Lyon vraiment appliqué qu’on a pu retrouver sur le terrain ce jeudi soir. Bien plus performante encore que Nice et supérieure en tous points à l’OM, il fait forte impression que Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, rêve sans doute pour son équipe d’une finale d’Europa League. Il semble plus motivé que jamais d’emporter son équipe jusqu’au Parc OL le 16 mai prochain et semble laisser derrière lui le fait que son équipe était plutôt mal embarquée au départ de la compétition. Mais ses joueurs ont su s’accrocher et le club de l’OL a superbement renversé la tendance, notamment en se qualifiant hier soir pour les 16e de finale grâce à une prestation vraiment appliquée et bien gérée (4-0) contre l’Apollon Limassol. On retrouvera alors, dès la 29e minute de la rencontre, un but de Mouctar Diakhaby, suivi à la 32e par un but de Nabil Fekir, de Mariano Diaz à la 67e et enfin de Myziane Maolida à la 90e. Le match sera cependant légèrement entaché par la sortie du Burkinabé Bertrand Traoré…sur blessure.

Le 7 décembre, les Lyonnais disputeront donc une « finale » pour la première place du groupe E contre la formation italienne de l’Atalanta Bergame. Ils seront face à une équipe qui a confirmé l’élimination d’Everton en écrasant les coéquipiers de Wayne Rooney avec un score final de 5-1, prouvant qu’elle n’a pas l’intention de rester sur son match nul 1-1 à Lyon lors du match aller.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !