La coupe du monde 2018 et ses défis

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Nous y voilà ! Aujourd’hui, jeudi 14 juin 2018, est un jour qui signe les débuts officiels de la Coupe du Monde. Même si l’affiche du coup d’envoi qui sera donné dans le stade rénové de Loujniki, à Moscou, n’a rien de vraiment très alléchant, il n’en reste pas moins que l’instant est magique. Le premier match opposera donc la Russie et l’Arabie saoudite, qui sont en fait les deux équipes les moins cotées sur les 32 engagées dans la compétition. Mais le match de la semaine qui est le plus attendu sera bien évidemment vendredi. Vous pourrez assister à ce qui est considéré depuis plusieurs semaines comme le choc ibérique de ce début de mondial : la rencontre Portugal-Espagne qui se déroulera à Sotchi à 18h00 GMT.

Une coupe du monde chargée d’espoirs

Nous avons la chance cette saison de profiter de la présence de nombreuses stars du ballon rond, dispatchées dans différents clubs qui voient pour le coup leurs côtes grimper en flèches sur la plupart des sites de paris sportifs comme Bwin par exemple. Des joueurs internationaux vont voir leurs gestes et leurs prestations passer au crible par tous les supporters du monde entier. Des footballeurs comme Neymar ou encore Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Antoine Griezmann n’auront donc pas droit à l’erreur. Quatre ans après le sacre de l’Allemagne au Brésil, la Coupe du monde est donc remise en jeu à partir d’aujourd’hui et la Russie va devoir donc affronter de nombreux défis sécuritaires, tout en redorant son image qui reste malgré tout un peu brouillée en Occident.

Un casting de rêve

Nous venons de vous en parler rapidement et il nous paraît intéressant de revenir cependant sur ce sublime casting que nous propose la compétition cette année. Tout d’abord, nous pourrons profiter de la présence de Cristiano Ronaldo. Quintuple Ballon d’Or, ce joueur participe à la sélection d’une équipe espagnole qui nous affiche aujourd’hui un scénario dément. En effet, l’Espagne s’est séparée mercredi de son sélectionneur Julen Lopetegui. Un coach qui a su dynamiser et rajeunir l’équipe, mais qui a eu la mauvaise idée d’annoncer son départ pour le Real Madrid après le tournoi…

Il sera alors remplacé par l’ancien défenseur emblématique de la Roja : Fernando Hierro. Ce dernier prendra donc les manettes d’une équipe qui était considérée avant cette annonce dramatique de départ comme une des favorites de la compétition.

Mais ce parterre de stars, que nous vous présenterons au fil de cet article, laisse en fait un monde du foot plutôt dubitatif sur la question de quel pays cette année soulèvera la coupe du monde le 15 juillet 2018. Si on en croit les cotes et les commentaires sur des sites de bookmakers comme Unibet par exemple, les noms qui reviennent le plus souvent sont le Brésil, l’Allemagne ou encore notre chère équipe des Bleus. Une France qui a en effet ses chances avec sa collection de petits prodiges comme Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé ou encore Thomas Lemar. D’ailleurs, le joueur Andreï Arshavin, qui avait mené la Russie en demi-finale de l’Euro-2008, confiera dans la presse à ce sujet : « Pour moi, je vois deux favoris : le Brésil et la France. En France vous avez de nombreux jeunes talents qui sont très bons, au point qu’il y en a même qui ne sont pas dans l’équipe. Mbappé est par exemple un talent incroyable ! Au Brésil ils ont Neymar. ». Mais il y a de fortes chances pour que le tournoi ne se cantonne pas qu’à un simple « Jeunes Bleus contre Neymar »…

Le VAR au mondial

Attention, il ne s’agit pas du département du sud de la France où quelques touristes regarderont les matchs du mondial les pieds dans l’eau en sirotant un cocktail sous le soleil, au bord d’une paillote ou d’un restaurant de plage ! Non ! Il s’agit en fait de la présence de l’assistance vidéo à l’arbitrage qui va donc faire ses premiers pas.

Si tous les fans attendent particulièrement les gestes venus d’ailleurs des Lionel Messi pour l’Argentine, d’Eden Hazard pour la Belgique ou encore de Luis Suarez pour l’Uruguay, d’autres prient pour que Mohamed Salah, qui devrait faire partie de la sélection égyptienne, puisse jouer après avoir été blessé en finale de la Ligue des champions le 26 mai. Il faut bien avouer que le joueur a fait preuve de vraiment d’efficacité ces derniers mois et qu’il a tout particulièrement crevé l’écran cette saison avec Liverpool.

Mais l’autre star du moment est donc le VAR, que les spectateurs et les acteurs du jeu ont hâte de découvrir pour la première fois dans l’histoire de la coupe du monde. On est vraiment intrigué et curieux de savoir si l’assistance vidéo à l’arbitrage réglera toutes les contestations. Mais il faut bien avouer que pour la Russie par contre, l’enjeu est bien ailleurs. Le président Vladimir Poutine, alors qu’il était invité au 68e Congrès de la Fifa à la veille du coup d’envoi mercredi 13 juin, déclarera : « Notre pays est prêt à organiser la Coupe du monde, à garantir à tous ceux qui viennent en Russie un confort maximal et les émotions les plus positives. ». Et il faut bien avouer que nous avons pu nous rendre compte au sein de la rédaction ces derniers mois que son pays a effectivement mis le paquet sur les infrastructures, déboursant même au total 13 milliards de dollars pour s’assurer un Mondial sans couac et sans dérapages. Vous pouvez admirez ou participer à cette compétition en toute quiétude, que ce soit devant votre poste de télévision, dans les tribunes au sein des stades de Russie ou devant votre site de paris en ligne comme Netbet. Que la meilleure nation gagne !

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !