Jérémy Florès la star française du surf

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

Il n’y a pas que le foot, le rugby ou le hand dans la vie…il y a le surf aussi. Et si nous vous annoncions hier que nous venons de remporter la Coupe du Monde de Handball, nous sommes également heureux de vous annoncer aujourd’hui que nous avons aussi de très bons performeurs mondiaux dans le surf. On retrouve ici une victoire de prestige pour Florès qui se disputait une finale face à Florence, et qui finira par surpasser le champion 2017 à Hawaï pour bien commencer la semaine. Jérémy Florès ne surfe donc pas que sur les vagues, mais également sur les succès avec sa nouvelle victoire conquise au Pipeline Masters, le lundi 18 décembre 2017 à Hawaï. Il n’est pas champion du Monde, mais il a quand même battu le champion du monde.

L’étape à ne pas manquer

C’est donc le Français Jérémy Florès qui a remporté lundi 18 l’étape la plus prestigieuse du circuit pro de surf à Hawaï. Pour se faire, il a dû combattre et battre en finale la jeune star hawaïenne John John Florence, lui enlevant son 2e titre mondial lors de cet ultime rendez-vous de l’année qui fait le bonheur des fans de glisse.

La star du jour sera donc Florès, un Réunionnais de 29 ans installé à Hossegor dans les Landes. Ce jeune bientôt trentenaire a déjà un beau palmarès à son actif puisqu’il a signé son 3e succès sur le circuit élite après Tahiti en 2015 et déjà Hawaï en 2010. Un très beau parcours qui l’avait alors propulsé premier Bleu vainqueur d’une épreuve du circuit mondial. Mais c’est lundi que tout a basculé pour lui, lors de sa lutte contre la vague mythique de Pipeline, sur la côte nord de l’île d’Oahu, à Hawaï. On a eu affaire alors à un Jérémy Florès qui a été tout simplement phénoménal. Il se permettra même de surclasser Gabriel Medina, le champion du monde 2014 brésilien en quarts de finale, avant d’affronter Florence en finale. (6,04 pour Medina contre 12,76 pour Florès).

Une finale incroyable

Nous avons pu assister à un moment très fort dans l’histoire du Surf, à la hauteur de cette compétition mondiale dont on ne parle jamais assez dans les médias, et qui nous permet cependant d’avoir un surfeur digne de remporter un titre de Champion du Monde pour cette prochaine année 2018. Florès n’a pas tremblé une seule fois en finale, face à une Florence tout aussi en confiance, ayant son nouveau titre de champion du monde en poche, acquis avec la sortie en quarts de son principal rival Medina.

Même si on a pu assister à une partie vraiment très serrée entre les deux surfeurs, ce sera finalement le Français qui s’imposera sur le fil (16,23 contre 16,16). Il remportera de quelques dixièmes de seconde son combat face à son rival du moment en surfant à la perfection une vague située sur la droite du Pipeline, plus connue sous le nom de « backdoor ». À la sortie de l’eau, ému et satisfait il déclarera à chaud : « Je n’arrive vraiment pas à y croire ! C’est beaucoup d’émotions. Gagner le Pipe Masters contre John John Florence avec un Backdoor quasi parfait dans les toutes dernières secondes, c’est la meilleure façon de gagner. Félicitations à John John (Florence) et Gabriel (Medina). Ces mecs sont d’une autre dimension. Mon but était de gagner cette étape et c’est fait, c’est dingue ! Je suis super content ».

15e place pour le Français

Le Français Jérémy Florès termine donc l’année en beauté, en s’attribuant une 15e place au classement mondial et rempilera prochainement pour une 12e saison, en compagnie de tous les meilleurs et grands noms de la planète surf. Une occasion de surveiller sa cote et de peut-être miser sur ce sportif sur NetBet. En ce qui concerne Florence, il a su assurer et garder son statut de N.1 mondial et se voit donc coiffé d’une 2e couronne, tout juste après celle de 2016 et marquant ici sa position de premier surfeur à conserver son titre depuis 6 ans. Ce n’est pas rien puisqu’il faudra tout simplement remonter jusqu’à 2011 pour retrouver un exploit. Et il sera alors signé par Kelly Slater à ce moment précis, le plus grand champion de tous les temps. Florence retiendra cependant un très bon souvenir de cette dernière compétition où il a été adulé par un public venu très nombreux sur la plage pour l’encourager : « Gagner à la maison est mon rêve. C’est monté en tension, mais c’est tellement génial ! J’ai appris beaucoup sur moi cette année, avec toute la pression que j’ai dû gérer ».

Et Slater dans tout ça

Si vous suivez les compétitions de Surf, vous connaissez certainement L’Américain Slater, 11 fois champion du monde et une vraie célébrité dans la discipline. Il a dû cependant s’arrêter avant les quarts de finale, éliminé par Medina alors qu’il signait ici son retour en compétition, après cinq mois d’absence en raison d’une blessure au pied droit.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !