Il n’est pas trop tard pour l’OL

100€ remboursés sur premier pari

Profitez de l'Offre !

En championnat de Ligue 1, on retrouve une équipe de Lyon pour qui rien n’est perdu, suite à sa victoire de mercredi 20 décembre à Toulouse, lors d’un match où s’est fait particulièrement remarquer son capitaine Nabil Fekir. Une rencontre qui lui permet donc à présent de se retrouver deuxième ex-aequo de la Ligue 1. Mais plus qu’une histoire de classement, c’est une histoire de timing qui reste ici favorable à l’Olympique Lyonnais qui est donc toujours dans les temps pour se qualifier directement pour la Ligue des champions. Et ceci, le club le doit essentiellement à cette nouvelle performance d’une attaque en progression. Mais tout le monde s’accorde sur le fait que l’OL dispose par contre d’une défense pas vraiment au niveau, ce qui reste normal puisqu’elle a été profondément remodelée à l’intersaison.

Le Lyon n’était pas mort hier soir

C’est une très belle victoire face à Toulouse, pour un score de 2-1, qui met Lyon dans une nouvelle situation plus confortable qu’en pré-match. Il compte effectivement désormais 41 points, ce qui représente à ce stade quatre points de mieux que la saison dernière à la trêve. Le club signe même ici son meilleur total depuis la saison 2006-2007, pendant laquelle il avait conclu sur son 6e titre de champion de France alors qu’il comptait à l’époque 50 points. Et puisque nous remontons un peu dans le temps, il est intéressant de se souvenir également que l’OL était 2e après 19 journées avec 39 unités, et qu’il s’était classé 2e au final en 2014-2015. L’entraîneur Bruno Genesio s’est réjoui après la victoire de son club à Toulouse mercredi (1-2) : « Il faut féliciter les joueurs pour cette très belle performance digne des plus grandes années du club. » ; alors que de son côté, le gardien Anthony Lopes évoque quant à lui « une première moitié de très haut niveau. ».

Un recrutement chamboulé, mais efficace

Le départ précipité de l’avant-centre et buteur Alexandre Lacazette, auteur de 28 buts en Ligue 1 en 2016-2017 et rerouté vers Arsenal, a été un moment difficile pour Lyon qui n’avait plus alors, comme unique objectif de l’intersaison, qu’à compenser ce départ. Bruno Genesio a opté pour le recrutement d’un attaquant avec du potentiel. Toute la difficulté résidait cependant dans le fait qu’il lui fallait un joueur dont le statut n’était pas de nature à barrer la progression de jeunes talents émergents issus du club, comme Amine Gouiri, Willem Geubbels ou encore Myziane Maolida.

Il a donc opté pour Mariano Diaz, un jeune Espagnol de 24 ans tout droit débarqué de la réserve du Real Madrid pour la coquette somme de 8 millions d’euros. L’OL récupérera alors ici un novice au haut niveau, qui a su répondre à ses attentes, permettant aux jeunes de disposer d’un peu de temps de jeu. Ce transfert lui permet de profiter d’un joueur d’avenir qui a déjà marqué 13 buts en championnat, ce qui représente autant que Nabil Fekir, qui retrouve son meilleur niveau après sa grave blessure.

L’autre objectif de l’intersaison de l’OL

Le constat est flagrant cette saison : l’OL a marqué 46 fois au total contre 37 il y a un an, à la même époque. Mais la priorité de club actuellement reste d’améliorer le secteur défensif. C’est le second objectif de l’intersaison et le club cherche donc à trouver un état d’esprit différent, histoire de respecter les équilibres à la perte du ballon.
Et on sent que ça bouge de ce côté-là. Totalement repensée autour du Brésilien Marcelo, qui a été recruté cet été en Turquie, à Besiktas, la ligne d’arrières a encaissé un but de plus qu’il y a un an (20 au lieu de 19). Et ce malgré le déplacement de Jérémy Morel dans l’axe et le recrutement de trois nouveaux latéraux en la qualité de Ferland Mendy, Kenny Tete et Fernando Marçal.

Paradoxalement, on retrouve cependant une équipe qui a finalement concédé quatre défaites de moins et surtout obtenu quatre résultats nuls supplémentaires (5 contre 1). En résumé, ceci justifie un peu que l’OL parvienne donc à gagner ou à ne pas perdre certaines rencontres au cours desquelles il s’inclinait la saison dernière et nous prouve, n’ayant perdu que deux fois en championnat contre le PSG (2-0) et face à Lille à domicile (2-1), qu’il a bien l’intention de maintenir la cadence pour retrouver le podium qui lui avait échappé en 2017.

On se retrouve également devant une équipe qui ambitionne certainement et également un bon parcours en Europa league, dont la finale se disputera dans son antre du Groupama Stadium prochainement.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !