La France joue sa place à la Coupe du Monde 2018

100€ remboursés sur premier pari

Profitez de l'Offre !

Nous allons voir ensemble pourquoi vous devez miser en ligne sur notre équipe des bleus, lors de la prochaine rencontre avec la Biélorussie mardi 10 octobre 2017. Préparez-vous à parier sur l’équipe de France sur vos sites habituels comme Bwin ou Unibet, car le stade de France va gronder et la place pour les qualifications à la Coupe du Monde 2018 d’une de ces deux équipes, qui vont remonter et gonfler tout le monde sur le terrain.

Luis Suarez prêt à jouer avec l’Uruguay

Le joueur est prêt à s’impliquer dans le prochain match, malgré sa blessure au genou. Il est effectivement diminué par une blessure au genou depuis la reprise. Mais cela n’empêche pas Luis Suarez, actuellement âgé de 30 ans, d’être sur la liste de l’équipe qui affrontera la Bolivie mardi. Le sélectionneur uruguayen Oscar Tabarez a confirmé que Luis Suarez sera effectivement apte à jouer face à cette équipe. Un match très important que ne souhaite pas manquer Luis car, l’Uruguay, étant actuellement 2e de la poule Amérique du Sud, verra en cas de victoire ou de nul face à la Bolivie mardi, son billet pour le Mondial 2018 validé. L’équipe pourra donc compter sur l’attaquant Luis Suarez, qui n’a cependant marqué que deux buts cette saison avec le Barça et n’a plus trouvé le chemin des cages depuis presque un an en sélection déjà !

Le sélectionneur Oscar Tavarez estime quant à lui que sa blessure au genou, qui ne suscite même pas d’intervention chirurgicale, ne l’empêchera absolument pas de jouer et de performer sur le terrain. À ce sujet, il déclare même dans la presse : « Si c’était aussi grave, les dirigeants du Barça auraient déjà demandé à l’opérer. Il est prêt à jouer. Luis n’abandonne jamais. Je ne compte plus le nombre de fois où il a marqué au moment où j’étais sur le point de le remplacer ».

Le Stade de France à guichets fermés

C’est le grand rendez-vous de notre nation, demain mardi 10 octobre 2017. Si plus de mille supporters bleus se sont rendus en Bulgarie pour assister à son premier match et sa première victoire pour les qualifications de la Coupe du Monde 2018, samedi 7 octobre, c’est carrément un Stade de France qui devrait être quasiment plein mardi soir aux alentours de 20h45 pour accueillir la Biélorussie lors de ce dernier match des qualifications pour le Mondial 2018. La météo est peu clémente et annonce un ciel nuageux mardi sur Saint-Denis, mais cela n’empêchera certainement pas l’ambiance d’être au rendez-vous pour cette rencontre s’annonçant comme bouillante au Stade de France pour la venue de la Biélorussie, après que l’équipe des Bleus se soit imposée en Bulgarie samedi (1-0). Même si à ce sujet la FFF tablait sur la venue de 72 000 à 75 000 spectateurs, il n’est pas exclu que le succès ramené de Sofia booste littéralement la billetterie et que la rencontre se dispute finalement à guichets fermés avec près de 81 340 places !

On a tous conscience du rôle important et vivifiant que peut être amené à jouer le public pour notre équipe nationale. On a pu le constater par exemple lors du dernier France – Pays-Bas (4-0), durant lequel la Marseillaise a été reprise acappella par tout le stade. Il est certain que la FFF cherche à retrouver cette étincelle et à entretenir la flamme qui peut en jaillir. On sait déjà qu’à la sortie des vestiaires, les joueurs verront un tifo géant, une animation visuelle généralement organisée par des supporters d’une équipe, s’élever de la tribune nord où sont massés les supporters avec notamment les Irrésistibles Français, un groupe qui fêtera ses sept ans. On sait également que 30 000 drapeaux seront distribués dans les autres zones du stade pour faire vivre la vague tricolore. Un bon et grand moment en perspective qui nous procure déjà des frissons ! Rendez-vous mardi soir !

La Biélorussie sera affaiblie à droite

Et si nous vous invitions, au début de notre revue de presse, à miser sur la France pour son prochain match de qualification à la Coupe du Monde sur vos sites de paris en ligne habituels, c’est tout simplement car nous avons en exclusivité un tuyau au sujet d’un handicap de la part de l’équipe adverse qu’elle affrontera sur le terrain mardi. Face aux Bleus, la Biélorussie sera en effet affaiblie à droite lors du dernier match des qualifications à la Coupe du monde 2018. Alors qu’ils étaient tout près d’accrocher les Pays-Bas qui se sont détachés tardivement vendredi à Minsk, les Biélorusses se présenteront donc à Paris mardi, sans leur flanc droit.

Ayant reçu un nouveau carton jaune lors de ce match, qui les privera de l’affrontement final sur la pelouse du Stade de France, Alexei Rios et Siargueï Balanovitch seront donc absent, laissant ici une formation alignée par Igor Kriouchenko qui n’a plus grand-chose à voir avec celle qui a tenu tête à la France (0-0) au début des qualifications à Borisov le 6 septembre 2016. On peut donc constater à présent que seulement 3 titulaires ont survécu. On retrouvera alors Politevitch, Stasevitch, Signevitch, tandis que le vétéran Gorbounov, qui s’est fait favorablement remarquer à l’aller, a laissé sa place dans le but au Nancéien Sergueï Tchernik. Ce match sera cependant très important pour les Biélorusses qui chercheront à ne pas finir derniers du groupe A, disposant actuellement du même nombre de points (5) mais d’une meilleure différence de buts que le Luxembourg avec -14 contre -18, qui accueillera prochainement quant à lui la Bulgarie.

La Croatie en grand danger

Alors qu’elle est actuellement en pleine crise, décimée par de nombreuses absences, la Croatie n’a plus le choix et ne disputera pas le Mondial 2018 si elle perd ce lundi 9 octobre en Ukraine, qui est encore en course quant à elle pour la qualification directe ou le barrage. C’est donc un enjeu capital qui se déroulera au court de cette rencontre où le perdant sera tout simplement…éliminé de la compétition. Alors qu’elles sont en fait à égalité, avec 17 points chacune, la Croatie et l’Ukraine s’affrontent lundi dans une finale de qualification au Mondial dans une rencontre où l’issue sera simple et définitive : le perdant ne disputera pas la prochaine Coupe du monde, alors que le vainqueur se retrouvera quant à lui en barrage, avec une infime chance de se qualifier directement pour la compétition si l’Islande ne bat pas le Kosovo.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !