La France bat la Bosnie et confirme sa forme

100€ remboursés sur premier pari

Profitez de l'Offre !

L’équipe de France de basket vient donc de confirmer son très bon départ dans les qualifications pour le Mondial 2019. Ils ont effectivement remporté, plutôt facilement, un deuxième succès face à la Bosnie lundi 27 novembre à Rouen, pour un score de 84 à 65, et ce tout juste trois jours après être allés remporter un match face à la Belgique (70-59). Même si la route pour le Mondial 2019, qui se déroulera en Chine, est encore très longue et probablement semée de futurs obstacles, il n’en reste pas moins que cette victoire appuie sa présence dans le championnat et dans le classement, plaçant le pays en tête devant la Russie, la Bosnie qui possède à son compteur 1 victoire et 1 défaite et la Belgique avec ses 2 défaites. La France fait preuve de motivation et nous restons particulièrement soulagés, car ces deux premières rencontres faisaient cependant un peu peur étant donné qu’elles étaient disputées en l’absence de la plupart des meilleurs joueurs nationaux retenus par leurs clubs d’Euroligue ou de NBA.

Une préparation express

Cette dernière victoire est d’autant plus agréable et appréciable du fait que l’on a pu constater une parfaite cohésion dans cette équipe venue de ProA, pour la plupart avec un total de 9 joueurs sur 12, alors que l’équipe a profité d’une très courte durée de préparation réduite à quatre jours. Malgré ce handicap certain, les joueurs ont réussi à dominer des rivaux bien plus proches de leur configuration habituelle, et cela même s’il manquait deux grands joueurs de NBA aux Bosniens. On a pu donc assister lundi à Rouen à un jeu de basket des bleus bien mieux construit que ce qu’ils avaient proposé face aux Belges. On a comptabilisé par exemple 22 passes décisives et remarqué une équipe sur le terrain bien déterminée à continuer à défendre fort, alors que le groupe profite d’une réputation de manquer particulièrement de talents offensifs. Un très beau match où nos bleus ont su nous montrer de très belles choses, ballon en main.

Des Bosniens de haut niveau

Les Bosniens ne sont pourtant pas pour autant une équipe facile à battre et à ne surtout pas négliger : elle profite en effet de grands intérieurs, mais aussi de très bons shooteurs à trois points. Alors qu’ils étaient en confiance après avoir remporté leur rencontre face à une Russie particulièrement diminuée vendredi dernier, la Bosnie est donc tombée sur un os hier et plus particulièrement face à un Louis Labeyrie en grande forme qui deviendra le meilleur marqueur du match avec 13 points. Se retrouvant face à une équipe des Bleus bien plus complète avec 6 joueurs à plus de dix points, dont 12 pour Axel Bouteille, les Bosniaques n’ont pas eu d’autres choix que de subir la rencontre face à une équipe qui a toujours fait la course en tête lors du match, histoire de rendre un fier service au basket français.

Des grands joueurs qui ne seront pas champions ?

C’est là tout le paradoxe de cette rencontre. En effet, on retrouve dans cette équipe des bleus un réel esprit et exemple d’altruisme. On sait à ce jour que la plupart des joueurs qui composent cette équipe et qui lui offrent ces premières victoires pour le Mondial 2019…ont peu de chances de jouer eux-mêmes le Mondial dans 2 ans ! Le sélectionneur Vincent Collet expliquera même que cela pourrait plus servir de tremplins à certains joueurs : « On a montré que le basket français a de vraies réserves derrière les forts joueurs que nous avons en NBA et en Euroligue. Cette campagne laissera une trace ». Calquant le système de « fenêtre internationale » sur l’univers du football, on retrouvera de nouvelles sélections en février alors que les Bleus affronteront la Russie à Strasbourg le 23 février et la Belgique à Nancy le 25.

Les retours de Tony Parker et Joakim Noah

Est-ce le fruit du hasard du calendrier ? Mais Tony Parker et Joakim Noah ont fait en fait lundi 27 novembre leur retour en NBA quasi simultanément. On retrouve donc Tony, le meneur de San Antonio, qui revient en force après avoir subi la plus grave blessure de sa carrière et Joakim, le pivot des New York Knicks, qui sort tout juste d’une période plutôt sombre. Même si Parker n’est plus un débutant qui découvre la NBA depuis quelque temps déjà, du haut de ses 35 ans, de ses 4 titres de champion et de son palmarès et plus de 1.300 matches dans le championnat de basket le plus relevé de la planète, il n’en reste pas moins un joueur qui se souviendra de ce tout dernier match contre Dallas comme celui qui restera longtemps gravé dans sa mémoire. En effet, même s’il a été plutôt performant pendant la rencontre avec 6 points et 2 passes en 14 minutes de jeu, cette rencontre se grave encore plus dans son esprit comme étant la rencontre qui marque la fin d’une longue attente. On sentait de l’émotion lors de la présentation des équipes et Parker ne cachera pas avoir ressenti des choses pendant son déroulement : « J’ai failli verser ma larme, c’était très émouvant. C’est difficile à décrire ce que j’ai ressenti, je voulais juste remercier mon équipe, les supporteurs et la ville pour leur soutien durant cette période. ».

Noah fait un reboot

Alors que Parker reste incontournable à San Antonio, Noah quant à lui, du haut de ses 32 ans, repart presque de zéro à New York. Alors qu’il était théoriquement disponible depuis le 13 novembre, il est resté confronté à Jeff Hornacek, l’entraîneur des Knicks, qui ne l’avait jamais inscrit sur une feuille de match jusqu’à ce lundi 27 novembre.

Noah a malheureusement perdu beaucoup de crédit lors des trois dernières saisons, perturbées par des blessures, alors qu’il avait été élu meilleur défenseur de NBA. Actuellement, le joueur fait un peu figure de 3e choix et se retrouve donc au poste de pivot. En effet, son entraîneur privilégie le Letton Kristaps Porzingis, qui devient depuis quelque temps la nouvelle star de l’équipe, qui se partage le titre également avec le Turc Enes Kanter, qui est actuellement blessé. Même s’il n’a été sollicité sur le terrain que trois minutes lors de la défaite des Knicks face à Portland (103-91), il a été cependant salué par le public du Madison Square Garen et n’a pas boudé son plaisir en se démenant avec deux points, un rebond et un contre.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !