Les bleus cartonnent à l’Euro 2018 de Handball

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

L’équipe de handball de France a su prouver depuis ces dernières semaines qu’elle était en forme. Et elle ne déroge pas à la règle depuis le tout premier match de la compétition, face à la Norvège qu’elle battra alors sur le fil en ouverture de cet Euro, puis face à l’Autriche dimanche 14 janvier 2018, qui tombera face à ses attaques et lui permettra de se qualifier pour le tour principal de l’Euro.

La Norvège battue sur le fil par les bleus

Les Bleus battent en effet la Norvège sur le fil, en ouverture de l’Euro. Une équipe de France qui s’est imposée cependant plutôt difficilement contre la Norvège (32-31), vendredi 12 janvier pour son premier match de l’Euro.

Ce combat plutôt difficile, tout le monde s’y attendait un peu dans l’univers du sport et plus particulièrement du handball. On a pu assister à une rencontre contre la Norvège, en ouverture de l’Euro vendredi, qui a été bien plus difficile qu’en Golden League. Il y a huit jours, les conditions et les motivations n’étaient pas les mêmes du côté de la Norvège qui avait été dominée par l’équipe de France de handball 32-27 à l’occasion de son premier match de Golden League.

Même si les bleus n’ont pas réussi à réaliser la même performance, après avoir couru après le score pendant près de 40 minutes, ils se sont finalement imposés (32-31) ce vendredi en Croatie.

Le match contre la Norvège

Si on analyse le match, on se rend compte que les hommes de Didier Dinart ont très bien débuté la rencontre, grâce notamment à une défense 1-5 à laquelle les Norvégiens n’ont pas vraiment trouvé de réponse…pendant dix longues et belles minutes. Un temps suffisant pour les Bleus, pour leur permettre de prendre un peu d’avance avec un score de (7-4). Mais ce sera ensuite sans compter sur l’attaque norvégienne qui arrivera alors à se remettre en place, reprenant le dessus en profitant notamment d’un gardien français en manque de réussite. Mais le gardien ne sera pas le seul fautif, car la France subira également un long passage à vide en attaque, avec aucun but marqué entre la 19e et la 27e minute. Le couperet tombe alors juste avant la mi-temps, qui voit les Scandinaves mener de trois buts (16-13), avant de voir penalty de Mahé ramener son équipe à seulement -2 (17-15).

Pendant le début de la seconde période, la Norvège conservera cet avantage. Mais la France se rapprochera ensuite très vite en marquant un but (24-23, 27-26), et en égalisant ensuite, juste derrière (27-27, 28-28). Ils se montreront alors plutôt accrocheurs, poussant leurs rivaux norvégiens dans une fin de match très tendue. Une rencontre qui sera encore plus intense en suspens puisque dans les deux dernières minutes, deux exclusions seront effectuées. Celle de Valentin Porte, puis celle de Kent Tonnesen, qui ont apporté encore un peu plus de piment à la rencontre, jusqu’à ce qu’un 5e but de Michael Guigou offre alors la victoire aux Bleus.

La seconde victoire des Bleus

Et voici que le dimanche 14 janvier, les Bleus reviennent encore une fois sur le devant de la scène du Championnat d’Europe 2018 de handball, en battant l’Autriche et en se qualifiant de ce fait pour le tour principal de l’Euro. Il est peut-être temps de ne pas oublier de surveiller la cote de cette équipe prometteuse et de parier en ligne sur Bwin.

Le match contre l’Autriche

Après le premier match tendu et très serré contre la Norvège que nous venons de vous exposer ci-dessus, la France a évité de tomber dans le piège proposé par l’Autriche pour son deuxième match du premier tour de l’Euro, dimanche dernier. On a retrouvé une équipe des Bleus qui s’est lentement mais sûrement détachée pour finalement s’imposer avec sept buts d’écart (33-26). L’équipe de Didier Dinart valide du coup son billet pour le tour principal avec cette seconde victoire et pourra donc affronter la Biélorussie, avec sérénité et un peu plus d’assurance qu’au début de la compétition.

Les Bleus se sont rapidement détachés (4-1), malgré l’absence de Nikola Karabatic ou encore de Cedric Sorhaindo qui ont été tous deux laissés au repos. Mais cela était sans compter sur la ténacité et l’obstination des Autrichiens qui ont alors réussi à s’accrocher durant le premier quart d’heure (7-5). Mais ils n’ont pas le niveau des Norvégiens et les Français arriveront alors irrémédiablement à s’échapper (15-10), pour terminer la première période avec cinq buts d’avance (17-12). Les bleus réussissent à rester sérieux et a continuent sur le même rythme en seconde période, ne laissant alors aucun espoir à son adversaire de le remonter ; creusant un écart à +8 (23-15), et même +10 (30-20).

On aura même la chance de découvrir des joueurs, qu’on a l’habitude de moins voir sur le terrain, trouver ici l’occasion de se montrer un peu plus ; comme Dika Mem (3/4) ou Timothey N’Guessan (7/12), encadrés par les leaders Luc Abalo (4/5) et Valentin Porte (3/5). Les Bleus conserveront finalement leur large avance jusqu’au coup de sifflet final, sans vraiment avoir besoin de trop puiser dans leurs réserves, nous faisant cadeau ici d’un match sérieux, qui a permis à deux éléments-clés de se reposer pour être en meilleure forme lors des prochaines rencontres. Bref, tout semble aller chez les Français. Malgré les rotations, Didier Dinart a apprécié la performance de ses Bleus contre l’Autriche dimanche et ne manque pas de le faire savoir.

Didier Dinart aime le beau visage des bleus

Didier Dinart, qui a pu faire tourner son effectif à l’occasion de ce tout récent match contre l’Autriche, reste optimiste et positif sur son équipe : « L’équipe de France, malgré les rotations sur ce genre de matches, doit pouvoir montrer un beau visage. Aujourd’hui, cela a été cohérent. Il y a eu des déchets, c’est normal parce qu’il y a eu des tests qui ont été faits. Les joueurs ont été investis, maintenant on va essayer d’explorer notre jeu et tirer les enseignements de tout ce qui s’est passé. Aujourd’hui, le match a été gagné, il y a eu la manière. Il y a eu des déchets, certes, mais le bilan est positif et c’est le plus important ».

Nedim Remili, international français évoluant au poste d’arrière droit au Paris Saint-Germain Handball et en équipe de France déclare également de son côté : « Comme tout joueur de l’équipe, on prend plus de plaisir sur le terrain qu’à côté, mais l’équipe avant-hier a fait un gros travail, on est allé chercher cette victoire, c’était le plus important. Tout le monde a pu jouer et avoir un temps de jeu conséquent. (Sur la concurrence à son poste) C’est aux coachs de choisir, c’est à Didier Dinart et Guillaume Gille de faire leurs choix. Nous, on se met au service de l’équipe. Donc on attend notre tour et quand notre tour vient, on ne doit pas le laisser passer ».

Et enfin, Dika Mem, qui joue au poste d’arrière droit au FC Barcelone depuis 2016, le frère des basketteurs Jordan Aboudou et Lens Aboudou ajoute : « C’était un match quand même important parce qu’il y a des points à prendre. Après le match qu’on a fait contre la Norvège, on se devait de revenir et encore montrer des choses, tous les matches sont importants. Et ce genre de matches-là, pour ceux qui ont moins de temps de jeu que d’habitude, ou pour essayer de nouvelles choses, c’est plus facile. On s’est rendu le match facile, après on a un peu péché, mais on est conscients du travail à accomplir et on va bosser à l’entraînement pour le prochain match ».

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !