4 semaines de suspension pour Mikautadze

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Carton rouge et suspension pour Mikautadze

Le verdict vient de tomber pour Konstantine Mikautadze et ce sera donc quatre semaines de suspension, obligeant Montpellier à devoir se passer de son deuxième-ligne géorgien lors des prochaines rencontres de ce tournoi du Top 14. Le Géorgien de Montpellier, Konstantine Mikautadze, alors qu’il est porteur du ballon au moment de son méfait, a raffûté le Bordelais Matthieu Jalibert d’un coup de coude au niveau de la gorge ; déclenchant à cette occasion une sanction stricte et sans appel. Il a donc écopé d’un carton rouge et a été suspendu quatre semaines par la Commission de discipline de la LNR pour « Frapper un adversaire avec le bras. ». Il s’agit en fait d’une faute remontant au mois dernier, et plus précisément au 23 septembre pendant la rencontre qui opposait l’UBB au MHR. Le joueur avait alors reçu un carton rouge suite à ce raffut illégal. Mikaudatze sera donc requalifié à compter du 23 octobre. Cela n’est pas sans rappeler la sanction un peu plus lourde cependant, dont a écopé l’Agenais Morgan Pheliponneau. Celui-ci a été suspendu cinq semaines pour « Frapper un adversaire avec la tête. ». Un geste dont il s’était rendu coupable le même jour que Mikautadze, lors du match entre le SUA et la Section Paloise. Il sera requalifié quant à lui à compter du 5 novembre.

La police porte plainte contre Benjamin Tameifuna

Encore un titre à scandale et une affaire qui vient entacher le tournoi du Top 14 cette semaine avec cette annonce qui explique que la police porte plainte contre Benjamin Tameifuna du Racing 92, pour outrage. Alors qu’il a été interpellé dans la nuit de samedi à dimanche après une bagarre avec son coéquipier Viliamu Afatia, Benjamin Tameifuna, le pilier droit du Racing 92, aurait ensuite insulté les policiers. C’est d’ailleurs le journal Le Parisien qui en révéleraun peu plus sur cette affaire dans son édition de mercredi 4 octobre 2017. On apprend donc que les piliers du Racing 92 Viliamu Afatia et Benjamin Tameifuna se sont battus devant une boîte de nuit du 8e arrondissement de Paris dans la nuit de samedi à dimanche. Suite à l’affrontement de ces deux colosses d’un poids total avoisinant les 240 kg, des témoins auraient alors appelé la police qui a trouvé ensuite Afatia assis et le visage tuméfié alors que son coéquipier a été retrouvé un peu plus loin. Le joueur aurait d’abord refusé d’être placé en cellule de dégrisement avant de lancer plein de colère et de rancœur des « fuck french police ! » aux fonctionnaires qui venaient de l’arrêter. Ces derniers ont finalement décidé de porter plainte pour outrage.

L’affaire Romain Taofifenua

Il y a tout juste dix jours de cela, pendant la 23e minute du match entre le Stade Français et Toulon (15-19), le deuxième-ligne Romain Taofifenua a brièvement perdu connaissance suite à un choc violent contre le pilier Paul Alo Émile alors que la deuxième ligne de Toulon allait au contact face au Stade Français. Jusqu’ici, rien de bien inhabituel. Mais, alors qu’il aurait dû quitter définitivement le terrain selon le règlement en vigueur, le joueur a fait son retour en jeu, dix minutes après avoir été évalué par un des médecins du RCT. Bernard Dusfour, médecin en chef de la Ligue nationale de rugby déclare même à ce sujet : « C’est typiquement un cas dont la commission des incidents pourra se saisir. ». De son côté, Jean-Baptiste Grisoli qui endosse le rôle de responsable médical du club toulonnais, reconnaît effectivement la faute et déclare quant à lui : « C’était un de mes confrères sur le bord du terrain ce jour-là et quand il est arrivé à hauteur de Romain, ce dernier avait repris connaissance. C’est la difficulté quand on est dans l’action et qu’on ne peut pas voir les images au ralenti. C’est vrai que dans le doute, on fait le test plutôt que de sortir le joueur définitivement. Pour moi, il y a aussi là une responsabilité de notre staff qui aurait pu alerter le médecin. Les neurologues qui donnent des leçons sont bien gentils devant leurs canapés, mais tout le monde peut faire des erreurs. Pour moi, le HIA (protocole commotion) est une bonne chose, mais il faudrait laisser ça à des médecins indépendants. ». On retrouve donc un médecin ici qui semble cependant avouer en avoir plus qu’assez d’être soupçonné de « cacher des choses ».

Jannie du Plessis sera absent 6 semaines

Nous partons à présent du côté de Montpellier pour apprendre que Jannie du Plessis, le pilier sud-africain, sera indisponible pour six semaines environ. C’est une annonce du club montpelliérain qui ajoute également qu’il se passera aussi des services de son ouvreur néo-zélandais Aaron Cruden, samedi 7 octobre 2017 face au Stade Français. On a donc l’assurance de voir ici un Jannie du Plessis qui ne fera pas son retour de sitôt.

Le joueur de 34 ans, ancien international sud-africain avec 70 sélections, souffre en effet d’une entorse du ligament interne d’un genou gauche, blessure qu’il s’est fait la semaine passée à l’entraînement. Cet handicap l’oblige donc à s’éloigner des terrains pendant six semaines. Il n’est pas vraiment chanceux pendant cette saison du Top 14 pendant laquelle il s’est retrouvé suspendu puis blessé au coude en début de saison. Jannie n’a plus disputé le moindre match depuis la défaite le 20 mai pour un score de (22-13) concédée lors du match de barrages face au Racing 92. Inutile donc de miser sur ce joueur et de vous orienter vers un autre rugbyman sur vos sites de paris en ligne, car il ne fera pas son retour samedi face au Stade Français, en ouverture de la 7e journée de Top 14. Il est important de noter que le MHR va aussi devoir se passer ce jour de rencontre d’Aaron Cruden, touché aux côtes dimanche face à Brive.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !